La pression des pneumatiques sous haute-surveillance

© Sodijantes

Sodijantes Industrie. La société, implantée dans le Calvados, conçoit, fabrique et commercialise des jantes sur mesure, ainsi que des équipements de télégonflage.

« Beaucoup d’agriculteurs ont une pression de compromis. Elle va être trop élevée dans le champ et pas assez sur la route », note Stéphanie Deboudé, présidente de la société Sodijantes Industrie. C’est dans ce contexte que sa société a développé le système de télégonflage baptisé « Agriwin ». Commercialisé depuis 2017, il permet en effet aux agriculteurs d’adapter la pression des pneumatiques aux champs ainsi qu’aux routes. Laquelle, on le sait, sera en fonction de la charge de la machine, ainsi que de la capacité de charge des pneumatiques.

Comment ça fonctionne

La solution de sa société est on ne peut plus simple et rapide. « Les agriculteurs ont un boitier tactile en cabine, de 17 x 20 cm, branché sur le système électrique du tracteur. Il comporte un mode route et un mode champ, dont les pressions sont préprogrammées. Le boitier commande une électrovanne qui va donner l’ordre de gonfler ou dégonfler les pneumatiques. On fait cela en roulant », précise aussi la dirigeante. L’appareil affiche par ailleurs en continu la pression sur le train avant du tracteur, la pression sur le train arrière, ainsi que sur la remorque s’il y en a une.

Grâce à un système de mesures, l’appareil a également la possibilité de détecter une anomalie, comme une crevaison. « Dans le cadre d’un pneu éclaté, on ne pourra pas faire grand-chose. Mais dans le cas d’une micro-fuite, le système va compenser. Cela permettra à l’agriculteur de pouvoir rentrer chez lui, et ne pas se faire dépanner dans son champ ou sur la route », mentionne-t-elle aussi.

Une nouvelle génération Isobus du télégonflage Agriwin a également vu le jour. « On supprime le boitier en cabine et on passe par la console du tracteur. Certains agriculteurs préfèrent un boitier dédié, d’autres veulent absolument tout intégrer dans la console. Les deux sont bien, c’est à chacun de choisir. Je n’ai pas d’argument pour ou contre, c’est selon les goûts de chacun », ajoute-t-elle encore.

Un réservoir d’air intégré

En complément de son système de télégonflage, la société normande a également conçu un réservoir d’air intégré. Le « Tank Air Wheel » (TAW) a d’ailleurs été récompensé par une médaille d’argent aux Sima innovation awards 2019. Cette technologie est directement intégrée à la jante, sous la forme d’un réservoir d’air, sous pression maximale de 6 bars. Elle permet le gonflage des pneumatiques agricoles en une minute. « C’est dix fois plus rapide que les techniques de gonflages actuelles », avance l’entreprise dans un communiqué.

La basse pression aux champs, grâce au couplage TAW et télégonflage, veut également limiter le patinage et mieux répartir la pression au sol. « Il en résulte une économie de 20% de carburant et un allongement de 50% de la durée de vie des pneumatiques. Les sols moins tassés offrent naturellement et durablement de meilleures perspectives de rendement pour les cultures (+15 à +20%) », mentionne également Sodijantes Industrie.

Aujourd’hui, le système de télégonflage Agriwin a été commercialisé à plusieurs centaines d’exemplaires. Si certains clients sont basés en France, l’appareil se vend également dans toute l’Europe.

A.T.